Lecture

L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

Hi,

Pour cette nouvelle chronique, nous allons abordé un sujet.. compliqué. Oui, oui. Compliqué. Les lectures scolaires. Ne criez pas. Je sais que c’est affreux de faire lire un livre à quelqu’un qui n’aime pas ça.. ah, mais nous aimons ça ? Oui. Mais je n’aime pas les lectures scolaires. Du moins, pour ma part, j’ai toujours du mal et souvent j’ai un avis assez mitigé. Mais cette lecture est l’exception qui confirme la règle.


couv28384710« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

  • Titre : L’élégance du hérisson
  • Auteur : Muriel Barbery
  • Genre : Contemporain
  • Nombre de pages : 410 pages
  • Édition : Folio

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai dû lire ce livre dans le cadre de l’école et, par conséquent, dans le cadre du cours de Français. Cette langue si jolie et que j’aime beaucoup devient soudain mon pire ennemi dans ce livre, mais je vous expliquerai pourquoi, plus tard. Donc, ce livre devait être lu, je me suis ainsi exécutée. Mais avouons-le, même les amoureux de livres n’apprécient pas toujours (voir quasi jamais, comme moi) les lectures scolaires. Si c’est votre cas, je trouve ça formidable ! J’aimerais que ce soit pareil pour moi, mais souvent ça ressemble plutôt au parcours du combattant version littéraire. Mais passons aux choses sérieuses.

« L’élégance du hérisson » , c’est comme ces canapés qui, quand vous les caressez dans un sens sont plutôt rêches, et quand vous les caressez dans le bon sens se trouvent être très doux. Je suis sûre que vous connaissez cette sensation ! Et bien, ce fut pareil avec ce livre. Tantôt le livre me plaisait et parlait à mon âme. Tantôt l’écriture lourde et philosophie me dérangeait. Cette histoire, c’est celle de Renée, concierge qui cache au monde sa grande intelligence, et celle d’une jeune fille de douze ans surdouée et incomprise de ses proches. Leur destin finiront par se croiser lorsqu’un personnage des plus attachants fera son entrée. Loin d’une grande aventure, il m’a semblé marcher en pleine jungle. Je classerais ce livre dans le genre « je fais un foin pour te dire que j’aime pas ça, j’aime pas ci ». Vous voyez ? Un chapitre pour dire que quelque chose excède le personnage alors que ça ne fait en rien avancer l’histoire. Mais bref.

LEDH-MB
Retrouvez ces photos et d’autres sur Instagram.

Je dois avouer une chose. J’ai détesté, très fort et de toute mon âme, les deux personnages principaux. Je trouvais Renée très hypocrite de se cacher et de juger des gens qui faisaient comme elle « se cacher derrière un masque ». Et la petite Paloma m’exaspérait parce qu’elle me donnait l’impression d’avoir déjà tout vécu à seulement douze ans. Et ça devenait vraiment fatigant de lire les déboires et la philosophie de ces deux personnages trop négatifs à mon goût. Mais au fur et à mesure, j’ai tout doucement apprécié leur caractère et apprivoiser leurs pensées. Au bout d’un moment, il est clair que toutes deux ne sont pas heureuses et j’avais envie de les aider. Mais elles s’aideront l’une l’autre, grâce au personnage mystère. A la fin de ce récit, je m’étais attachée à ces trois protagonistes et je n’avais pas envie de les quitter.

Quant à l’écriture de Muriel Barbery.. Ce passage n’a rien de positif, ou juste une chose : elle a du vocabulaire ! Ça vous arrive de sortir un dictionnaire lorsque vous ne comprenez pas un mot ? Ça m’arrive aussi et c’est très enrichissant. Mais pas ici. Presque toutes les pages, je devais aller au dictionnaire et ma lecture en est devenue lourde et longue. Au final, je ne le faisais même plus. De plus, l’auteure nous étale toutes ses connaissances et nous assomme avec sa phénoménologie (de la philo, quoi). Et je n’ai pas su apprécier les 100-200 premières pages (la moitié du livre donc). Ce qui est très triste car l’histoire en elle-même est très jolie, mais un peu longue au démarrage.

En fin de compte, c’est un très beau livre qui mérite d’être lu (sans faire trop attention aux passages philosophiques-complexes). J’ai aimé les personnages, le fond de l’histoire et la fin m’a faite pleurer (oui, oui, je suis une sensible). Je ne vous en dirai pas plus, pour ne pas vous spoiler. J’espère que cette chronique vous aura plu et que vous reviendrez. Votre avis m’intéresse, j’adorerais tergiverser avec vous sur ce livre alors n’hésitez pas à laisser un commentaire (qui sera lu et obtiendra réponse au plus vite).

★ ★ ★ ☆ ☆

FinA

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’élégance du hérisson – Muriel Barbery »

  1. Je ne sais pas si je me laisserais tenter… Le résumé et les fois où tu m’en a parler me donnait plutôt envie mais maintenant j’ai un peu peur…

    Je n’ai jamais aimé les lectures scolaires, je les lisais toujours à la dernière minute quitte à pas dormir de la nuit la veille pour terminer le livre à temps pour l’interro x)

    Et pour le coup, ce que tu dis sur les deux personnages principaux me fait un peu peur car j’ai horreur de ce genre de caractère… Et puis quand l’histoire avance doucement ça m’énerve aussi ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Alors tu risques de ne pas beaucoup apprécier x) C’est assez lent et il y a beaucoup de moments de réflexion. Mais j’ai fini par apprécier l’écriture et l’histoire vers le milieu. Je ne peux donc pas dire que je n’ai pas aimé, mais ce n’est pas non plus un livre que j’ai adoré ni un coup de coeur.
      Maintenant, c’est à toi de voir si tu te lances dans l’aventure 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s